Go to Top

Puis-je respecter ses dernières volontés sans oublier les besoins émotifs de la famille et des amis?

Père qui console son fils pendant des funéraiilles

Il arrive souvent qu’une personne dise à ses proches de ne rien faire de spécial à son décès. Elle leur dit : « Je ne veux pas de funérailles. » Ou bien : « Incinérez-moi, c’est tout. » Elle pense soulager leur peine en refusant les funérailles ou quelconque hommage.

En réalité, cela ne facilite rien pour la famille ni les amis. En effet, lorsqu’ils perdent un être cher, les gens éprouvent le désir de se réunir pour s’offrir un soutien mutuel. Il s’agit d’un élément essentiel pour surmonter un deuil. S’ils ne le font pas, les proches ne souffriront pas moins… la peine finira par les rattraper.

C’est pourquoi il est important de prendre le temps, de leur donner l’occasion de se rassembler et d’honorer la vie de l’être aimé. Il est possible de respecter les dernières volontés de celui-ci tout en se rassemblant.

Il n’est pas nécessaire qu’il s’agisse de funérailles traditionnelles. Vous pouvez tout simplement organiser une réception ou un rassemblement au salon funéraire ou ailleurs.